VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri léger mieux pour les cours…

inter-agri.com

 

Le marché des commodities semblait se rependre quelque peu hier, les prix butant sur des niveaux support importants. Dans le même temps, les acheteurs refond surface petit à petit, avec un objectif de marquer les niveaux de prix actuels qui ont au global perdu près de 25 €/T en quelques semaines.

La situation en Ukraine et la météo des prochaines semaines restent des grandes zones d’ombres dans le secteur des commodities sur la fin du cycle de vie des cultures à l’approche de la récolte.

A noter que le maintien du cap de la politique monétaire américaine rassurait les bourses mondiales et le marché du pétrole malgré des prévisions de croissance toujours sombres.

 

Blé

Le weather market maintient donc toujours des incertitudes au niveau mondial, rappelant aux opérateurs la fragilité de la situation des matières premières agricoles; le moindre incident climatique notable pouvant propulser les cours vers de plus hauts niveaux. Mais pour le moment peu de nouvelles préoccupantes sont en mesure de prendre le pas sur les perspectives de production de l’an prochain.

Même si les pluies rassurent les opérateurs par rapport à la situation de sécheresse aux USA, ces dernières pourraient nuire à la qualité des blés de force d’hiver avec une récolte qui pourrait tarder à se finaliser.

Bien que les pluies aux USA améliorent le déficit hydrique présent ces dernières semaines, ces dernières peuvent nuire à la qualité du grain en raison d’une moisson qui commence dans certains états. Les premiers échos parlent de rendement plutôt décevants, notamment dans le Kansas. Ces déception permettaient aux cours à Chicago de mieux se tenir hier. Le marché européen suivait avec attention ce léger rebond.

On notera que les primes portuaires remontent quelque peu marquant ainsi un retour plus prononcé de la part des acheteurs.

Les cours du marché à terme d’Euronext en blé s’affichaient hier soir sur l’échéance Nov 2014 à 188.50 €/T, soit une hausse de + 1.75 €/T. Outre atlantique, le blé échéance Décembre 2014 clôturait en légère hausse de + 5.75 cents à 6.1775 $/boisseau.

Colza

Les bonnes conditions de cultures de soja US et l’arrivée de la nouvelle récolte sur l’hémisphère sud et des bonnes perspectives de production en Europe font pression sur les cours.

Mais sur les oléagineux la journée d’hier était marquée par l’annonce d’une vente de 140 000 tonnes de soja US sur la campagne 2013/2014, ce qui a surpris le marché. Les cours saluaient donc cette affaire en s’affichant en hausse.

Dans le sillage des cours US, le colza sur le marché d’Euronext marquait hier une hausse de + 1.25 €/T pour venir se placer sur le niveau des 351.75 €/T sur Novembre 2014. Les graines de soja US échéance septembre 2014 clôturaient à 12.4950 $/boisseau, marquant ainsi une hausse de – 5.50 cents par rapport à la clôture de la veille.

Maïs

Sur le marché français les cours du maïs affichaient peu de dynamisme. Les conditions climatiques sont toujours assez favorables sur la cornbelt. Ainsi, l’état des cultures outre atlantique en maïs est très bon avec un niveau à 76% pour les maïs jugés ‘bons à excellents’, soit + 1% par rapport à la semaine dernière.

Le contexte éthanol US reste bon avec des marges de triturations confortables en ce moment. La production d’éthanol s’orientait à la hausse à 972 000 barils par jour, un record. La production augmente cette semaine de + 28 000 barils par jour. Les stocks baissent de – 572 000 barils pour se positionner à 17.85 millions de barils. Ces chiffres ont vocation à être un élément positif pour les cours.

Le haut niveau des produits d’importations et une demande sur le nord communautaire peu présente pèsent toujours sur le marché de l’hexagone. Les cours restent toujours à l’écart des soubresauts des autres matières premières.

Sur Euronext, le maïs échéance Novembre 2014 clôturait sur le niveau des 175.50 €/t, soit une hausse de + 1 €/T par rapport à la clôture de la veille. Outre atlantique, le maïs échéance décembre 2014 clôturait à 4.3950 $/boisseau, c’est-à-dire un niveau inchangé par rapport à la veille.

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s