VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri GRATUIT : Essayez Inter-Agri !

inter-agri.com
Avez vous seulement une

de ce que
la plateforme Inter-Agri peut vous


?
Agriculteurs, n’attendez plus et inscrivez vous !

Cliquez ici !

On notera que la publication du rapport de l’USDA donnait des informations aux opérateurs sur la situation mondiale concernant les bilans de grains. Dans l’ensemble, les chiffres présentés par l’USDA permettaient d’appréhender notamment les perspectives de la campagne 2014/2015. Au global le rapport se montre plutôt neutre à baissier pour l’ensemble des produits

La situation en Ukraine et la météo des prochaines semaines restent des grandes zones d’ombres dans le secteur des commodities.

La tendance des cours reste toujours la fermeté compte tenu des éléments de craintes climatiques et géopolitiques qui perdurent. La volatilité reste néanmoins de mise avec des cours qui peuvent évoluer dans un sens ou dans un autre de façon brusque. Les craintes de marché sont toujours possible les récoltes n’étant pas encore totalement protéger des intempéries. On notera également le retour de L’Egypte pour un appel d’offre en nouvelle campagne, premier importateur de blé au niveau mondial. Le résultat de ce tender sera intéressant à suivre.

Les analystes s’inquiètent toujours du manque d’investissement dans le secteur agricole en Ukraine, pouvant nuire aux rendements futurs. Plus largement c’est un conflit en Ukraine qui aurait de lourdes conséquences sur les exports.

Blé

Avec la publication du rapport de l’USDA, le stock de report 2014/2015 au niveau mondial en blé s’affiche à 188.61Mt, soit une hausse de près de + 1 190 000 t par rapport à l’estimation du mois dernier. La production mondiale de blé dépasserait selon les chiffres de l’USDA la barre symbolique des 700 millions de tonnes. Malgré ces bons chiffres, on peut remarquer que le stock fin chez les quatre principaux exportateurs ne décollent pas et s’affichent en leger retrait d’environ 150 000 t.

L’état des cultures outre atlantique retient toujours l’attention des opérateurs aux USA avec des conditions de culture jugées peu satisfaisantes. Même si les pluies récentes rassurent les opérateurs sur la sécheresse, la qualité de la production pourrait en pâtir. On notera que l’USDA acte une diminution du rendement 42,7 à 42,3 bu/acre pour les blés durs d’automne.

Le weather market maintient donc toujours des incertitudes au niveau mondial, rappelant aux opérateurs la fragilité de la situation des matières premières agricoles; le moindre incident climatique notable pouvant propulser les cours vers de plus hauts niveaux.

La situation en Ukraine reste floue et retient l’attention des opérateurs, poids lourd dans les exportations de blé..

Les cours du marché à terme d’Euronext en blé s’affichaient inchangés hier soir sur l’échéance Nov 2014 à 207.25 €/T. Outre atlantique, le blé échéance Décembre 2014 clôturait en baisse de – 10.75 cents à 6.2625 $/boisseau.

Colza

Malgré l’arrivée de la nouvelle récolte sur l’hémisphère sud et des bonnes perspectives de production en Europe, les cours rebondissent en lien avec les perspectives au niveau de la soudure de campagne. L’USDA mettait en lumière une situation bien plus détendue pour l’an prochain.

En nouvelle campagne, l’estimation du stock de report mondial de soja s’affiche à 82.88 Mt, soit une hausse de + 550 000 t par rapport aux perspectives du mois dernier.

A la faveur de la baisse de l’Euro, le colza sur le marché d’Euronext marquait une légère hausse de +0.50 €/T par rapport à la clôture de la veille pour venir se placer sur le niveau des 350.50 €/T sur Novembre 2014. Les graines de soja US échéance septembre 2014 clôturaient à 12.6175 $/boisseau, marquant ainsi une baisse de – 8.50 cents par rapport à la veille.

Maïs

Les stocks mondiaux de maïs s’afficheraient sur le niveau des 182.65 Mt sur la campagne 2014/2015, c’est-à-dire une hausse de + 920 000 par rapport à l’estimation de mai dernier.

On notera que la production mondiale pourrait frôler les 980 millions de tonnes, un record. Selon l’USDA, le rendement pourrait dépasser les 165 boisseaux/ acres. En dépit de cette forte hausse, la demande reste largement au rendez-vous avec des chiffres qui progressent de façon significative.

Sur le marché français les cours du maïs affichaient peu de dynamisme.

Le haut niveau des produits d’importations et une demande sur le nord communautaire peu présente pèsent toujours sur le marché de l’hexagone. Les cours restent toujours à l’écart des soubresauts des autres matières premières.

Sur Euronext, le maïs échéance Novembre 2014 clôturait en légère baisse de -0.50 €/T à 175.50 €/t. Outre atlantique, le maïs échéance décembre 2014 clôturait à 4.4175 $/boisseau en baisse de -3.25 cents.

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s