VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri le marché sous des résistances, sans grandes nouvelle s fondamentales

inter-agri.com

Le marché européen suivait avec attention la progression des cours aux USA et participait à la bonne tenue des prix sur la place parisienne. Outre atlantique, les ventes hebdomadaires à l’export s’affichaient en ligne avec les attentes des opérateurs.

Blé

C’est toujours le froid aux USA qui laisse les opérateurs dans l’expectative pour le moment. Les craintes se poursuivent donc, notamment sur le Midwest où les températures vont une nouvelle fois descendre bien en dessous de 0°C. Les dommages sur les cultures dans le sud des États-Unis perdurent avec un état des cultures qui se dégrade de nouveau de 1 % à 62 % par rapport à la semaine dernière pour les cultures se trouvant dans la catégorie ‘bons à excellent‘. Ce niveau historiquement reste néanmoins encore haut au regard du chiffre de 33 % l’an dernier, en raison d’une sécheresse intense.

Au Canada, la congestion du trafic engendre toujours beaucoup de problèmes pour mettre en marché les productions agricoles. Ceci pourrait soutenir le marché à court terme pour les opérateurs cherchant à couvrir leurs besoins rapidement.

Sur le marché français, l’activité physique était plutôt calme sur la fin de semaine dernière, avec peu d’affaires à noter. Attention sur le sol français à toute vague de froid à l’avenir après des températures qui restent globalement très douces depuis plusieurs semaines.

Sur le marché à terme d’Euronext, le blé s’affichait sur un niveau en légère hausse de + 0.25 €/T à 198,50 €/T sur l’échéance Mars 2014. Le niveau psychologique et technique des 200 € reste en ligne de mire. Outre atlantique, le blé s’affichait en hausse de + 8 cents pour venir se placer sur le niveau des 6.1775 $/boisseau sur l’échéance Mars 2014. Le maintien des cours au-delà des 6$ reste un élément positif car les cours reviennent sur les plus hauts depuis deux mois.

Colza

La fonte des disponibiltés à court terme maintient la tension sur le rapproché propulsant les cours nettement à la hausse.

Alors que les récoltes s’intensifient au Brésil, c’est désormais la pluie qui vient mettre son grain de sable et inquiète les opérateurs sur le devenir de la récolte.

C’est la situation au Brésil qui reste à suivre, avec des craintes concernant les conséquences actuelles de la sécheresse. Au Canada, c’est le froid intense qui perturbe toujours la mise en marché vers l’export.

Après une forte hausse en début de journée, le colza terminait finalement la séance d’hier sur le niveau des 390 €/T soit un repli de -2 €/T par rapport à la clôture de vendredi soir sur l’échéance Mai 2014. La zone des 400 €/t reste en ligne de mire.

On notera qu’en ce qui concerne le soja US, ce dernier s’affichait en hausse de +15.75 cents à 13.8650$/boisseau sur l’échéance Mars 2014. La zone des 14 $ se rapproche donc à grand pas.

Maïs

Le maïs reste toujours à l’écart des mouvements constatés sur la graine de colza et le blé. Les cours tournent en effet toujours autour des niveaux actuels. Il est vrai que les importations de maïs d’Europe de l’est freinent pour le moment la progression des cours.

Sur le marché à terme d’Euronext, le maïs s’affichait en légère baisse de – 0.75 €/t à 173.25 €/T sur l’échéance Mars 2014. Outre atlantique, le maïs échéance Mars 2014 clôturait à 4.5150 $/boisseau en baisse de – 1.50 cents par rapport à la clôture de vendredi soir.

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s