VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri Stabilisation des cours sous des points stratégiques de marché

inter-agri.com

Blé

Un redoux est annoncé sur les plaines US dans les prochaines semaines limitant l’impact de gel sur les cultures ; il faudra néanmoins tirer les conséquences des conditions climatiques de ces dernières semaines jugées défavorables pour les cultures.

Sur la mer noire, plus de 90% des céréales d’automne se trouverait dans un état jugé bon, la couverture neigeuse protégeant les cultures des dégâts de gel.

On notera que l’Australie augmentait sa prévision de récolte de blé à 27 MT, soit le 3è niveau de production le plus grand.

Dans ce contexte actuel, difficile de voir les cours s’apprécier grandement dans un avenir proche. L’impulsion à la hausse ne viendra que par un incident climatique majeur et non pas des débuts de dégâts çà et là. A suivre de près la situation en Australie où la sécheresse perdure. Au cours des trois dernier mois, l’humidité moyenne ne parvenait pas à dépasser 50 % du niveau généralement observé. Si cette situation venait à perdurer, cela pourrait remettre en cause une partie du potentiel export en blé.

On notera que sur le marché français, l’Agence FranceAgriMer, augmentait son stock de report en blé de + 163 000 t à 2.846 millions de tonnes, en raison de recul de volumes vers l’export.

En savoir plus ici !

Sur le marché à terme d’Euronext, les cours du blé venaient se placer hier sur le niveau des 195.75 €/T sur l’échéance Mars 2014, soit un niveau inchangé par rapport à la veille. Ce niveau reste à surveiller car il correspond à un point de résistance.

Sur le marché de Chicago, le blé s’affichait en baisse de – 3.25 cents pour venir se placer sur le niveau des 5,87 $/boisseau sur l’échéance Mars 2014. L’approche de la zone des 6 $ restera à surveiller.

Colza

La nette baisse hier du couple €/$ donnait des arguments de soutien aux cours du colza européen, qui faisait fi de l’évolution de son confère américain. En effet, outre atlantique, le marché prenait acte d’une météo plus favorable en Amérique du sud et de l’annulation de bateaux US par l’empire du milieu. On parle dans le marché de trois cargos de soja.

On notera que l’USDA confirmait la vente de 270 000 t de soja US sur la campagne actuelle

Le colza, sur le marché à terme marquait une nette hausse de + 3.25 €/t pour atteindre les 376.25 €/t sur l’échéance Février 2014. Outre atlantique, les graines du soja US sur l’échéance Mars 2014 clôturaient en baisse de – 11.75 cents à 13.3475 $/boisseau. La hausse du marché électronique de ce matin devrait néanmoins compenser la perte d’hier.

Maïs

Sur le marché français les cours se stabilisent sur les niveaux actuels dans l’attente de nouveaux éléments de marché et surtout à la faveur de vendeurs toujours réticents à s’avancer. Le marché du maïs reste suiveur par rapport à son confrère le blé.

L’agence de l’énergie américaine indiquait que la production était en hausse de + 7 000 barils à 902 000 barils par jour. Les stocks augmentent également de + 323 000 barils à 17.02 millions de barils.

Les prix du maïs européen s’affichaient en légère baisse de – 0.25 €/T hier sur le niveau des 173.25 €/t sur l’échéance Mars 2014. Les cours français font toujours du yoyo autour des niveaux de prix actuels.

Les cours US s’orientaient en légère baisse à la clôture de – 1.50 cents sur l’échéance Mars 2014 à 4.40 $/boisseau.

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s