VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri La FED en ligne de mire

inter-agri.com

Statu quo sur la politique monétaire des États-Unis, avec la FED qui devrait continuer à soutenir grandement l’économie. On notera queWall Street s’est envolé vers de nouveaux sommets hier suite à l’annonce du maintien des taux directeurs par la banque centrale américaine.

Blé.

Malgré une demande au niveau mondial qui ne se dément pas avec des importations de blé par la Chine toujours au rendez-vous, les volumes de grains issus de la mer noire et du Canada continuent à peser sur les bilans en lien avec de bonnes récoltes cette année.

Les cours terminaient la séance d’hier en légère baisse de – 0.50 €/T à 207.50 €/T sur l’échéance Janvier 2014. On notera qu’en nouvelle récolte, sur l’échéance Novembre 2014, les cours s’affichaient hier soir sur le niveau des 191 €/T.

A Chicago, le blé s’affichait en baisse de – 7 cents par rapport à la clôture de la veille sur le niveau des 6.1275 $/boisseau sur l’échéance Mars 2014.

Colza

Les conditions climatiques sont bonnes à l’heure actuelle, apportant des pluies bénéfiques sur l’hémisphère sud. Les cours restent toujours entre deux eaux avec d’un côté une demande qui reste soutenue et de l’autre de bonnes récoltes sud-américaines qui pèsent sur les bilans. Cette dualité se ressent avec des cours qui font le yoyo ces derniers jours sans prendre une direction significative.

Malgré une certaine tension sur le rapproché, une pression se profile sur le plus long terme en lien avec l’arrivée des récoltes de l’hémisphère sud.

Informa dévoilait ses prévisions d’ensemencements US pour la campagne 2014. Les semis de soja s’afficheraient ainsi sur le niveau des 81.93 millions d’acres contre 76.5 milllions d’acres en 2013.

Les cours du colza sur Euronext perdaient hier – 2.50 €/t à 361.25 €/t sur Février 2014. Outre atlantique, le soja marquait une nette baisse de – 22.50 cents à 13.24 $/boisseau sur l’échéance Janvier 2014.

Maïs

Nos origines étaient en concurrence avec les origines ukrainiennes qui mettent la pression sur les prix. Les annulations de cargos de maïs US par la Chine ne permettaient pas aux cours de s’apprécier grandement.

L’agence de l’énergie américaine indiquait que la production était en baisse de – 16 000 barils à 928 000 barils par jour. Les stocks augmentent de + 177 000 barils à 15,63 millions de barils, un niveau qui reste historiquement bas.

Les traders restent attentifs à la réduction possible dans le mandat de l’éthanol. Cela pourrait réduire l’utilisation du maïs dans l’éthanol, malgré des usines qui tournent à plein régime en ce moment. Cette forte demande de la part des transformateurs soutient les bases de maïs aux États-Unis.

Sur la scène internationale, la Chine maintient son rejet concernant les cargaisons de maïs présentant des OGM non autorisés.

Informa dévoilait ses prévisions d’ensemencements US pour la campagne 2014. Les semis de maïs s’afficheraient ainsi sur le niveau des 91.85 millions d’acres contre 91.55 milllions d’acres pour la précédente estimation. On notera que des craintes apparaissent en Argentine sur les cultures avec un temps chaud et sec qui se profile dans les prochains jours.

Sur le marché européen, le maïs s’affichait en retrait de -0.50 €/T par rapport à la veille à 173 €/T sur l’échéance Janvier 2014. Le maïs US pour sa part s’affichait en légère baisse de – 1.75 cents à 4.25 $/boisseau sur l’échéance Mars 2014.

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s