VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

@interagri : les cours des grains reprennent de la hauteur. Changement de tendance ?

inter-agri.com

L’euro montait hier à son plus haut en huit mois face au dollar avant de perdre un peu de ses gains dans un marché s’inquiétant de plus en plus de l’impact de la paralysie des négociations budgétaires aux États-Unis. Le niveau de la parité €/$ dans ce contexte s’inscrit au delà du niveau des 1,36 défavorisant ainsi la compétitivité des origines européennes.

Même s’il est encore trop tôt pour parler de véritable relance, un petit vent d’optimisme emporte cette semaine les opérateurs sur le marché des grains européens

En effet, la semaine passée a été importante sur le marché car elle signe un regain d’inquiétude sur les fondamentaux en blé et une remise en cause d’un point de vu technique de la tendance baissière initié il y a près d’un an .On notera que la situation reste lourde d’un point de vue des bilans et que les éléments actuels ne suffiront pas à faire décoller grandement les cours. Les regards se tourneront donc de plus en plus vers l’hémisphère sud, variable d’ajustement pour les prochaines estimations de récoltes.

Blé

Les acheteurs reviennent aux achats afin de couvrir en partie leurs besoins. Les récoltes en cours au Canada font état de bons rendements avec une qualité qui semble au rendez-vous. Avec le shutdown aux USA, la suspension des services fédéraux aux États-Unis semble vouloir se prolonger.

La question de la non publication des rapports de l’USDA retient en effet l’attention des opérateurs. Ce sont en effet une certaine boussole absente dans l’orientation des cours des matières premières agricoles. Sans retour à la normale entre démocrates et républicains, la volatilité devrait être de mise.

Les opérateurs continuent d’attendre l’avancée des cultures dans l’hémisphère sud. En effet la reprise d’un mouvement de hausse ne pourrait s’effectuer sans de nouveaux éléments haussiers venant de l’hémisphère sud. C’est dans ce contexte que les craintes concernant la sécheresse et le gel en Argentine sont à suivre de très près. Des doutes commencent à s’installer concernant le volume de récolte en blé en Argentine en lien avec des températures très basses dernièrement. Ceci pourrait en effet réduire la présence de ce pays sur la scène export et ramener un peu de tension sur la scène internationale, d’autant plus que l’ensemble des opérateurs ont désormais les yeux tournés vers l’hémisphère sud. Dans ce contexte, le Brésil qui achète généralement tous ses besoins de blé en Argentine pourrait compenser en achetant du blé US ou Canadien. A suivre…

La carte montrant l’humidité des sols dans plusieurs régions clés des blés de force d’hiver (Nebraska, Kansas et Texas) fait état d’une nette amélioration avec un recul significatif de la sécheresse, ce qui augure de bonnes conditions d’emblavements pour les semis d’automne.

Les cours s’affichaient en légère hausse de + 2.25 €/T sur le marché à terme échéance Novembre 2013 à 195 €/T. A Chicago, le blé s’affichait en hausse de + 3.25 cents par rapport à la clôture de la veille sur le niveau des 6.8925 $/boisseau sur l’échéance décembre 2013.

Colza

Si le contexte fondamental se détend peu à peu avec l’arrivée des récoltes de l’hémisphère sud, attendues sur de bons niveaux, le contexte économique européen quant à lui continue de peser sur la dynamique de la consommation mondiale. Alors que les récoltes sont attendues sur de bons niveaux, les cours du colza sont d’autant plus malmenés dans un contexte de plafonnement de l’incorporation de biocarburants dans l’union européenne et de la fermeture de deux usines de trituration de Saipol. C’est également le doute sur une croissance morose en Chine cette année qui malmène le marché.

Le soja US est sous pression en raison des pluies sur certains états du Midwest, avec des anticipations cela permettra d’améliorer les rendements, même si les pluies parviennent tardivement.

Sur l’échéance Novembre 2013, le prix de la graine de colza s’affichait en légère hausse par rapport à la veille de + 0.50 €/T à 368.75 €/T. Outre atlantique, le soja marquait une hausse de + 14.50 cents à 12.8825 $/boisseau sur l’échéance Novembre 2013.

Maïs

En France, les transactions demeurent limitées en cette fin de campagne. Les volumes restant à commercialiser sont réduits et poussent les opérateurs à se concentrer progressivement sur les perspectives des nouvelles campagnes. Les prévisions météo restent pour le moment au centre des préoccupations dans le Midwest américain, les récoltes s’intensifiant actuellement.

Sur le marché européen, le maïs s’affichait en hausse de + 1.75 €/T par rapport à la veille à 169 €/T sur l’échéance Novembre 2013. Le maïs US pour sa part s’affichait en légère hausse de + 0.25 cents à 4.3925 $/boisseau sur l’échéance Décembre 2013.

Youtube :

En renseignant seulement vos coordonnées !

Aperçu de la plateforme Inter-Agri

Compte Producteur

Aperçu compte Organisme Stockeur

http://www.inter-agri.com

Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s