VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

Analyse quotidienne du 1.08.13

inter-agri.com

Malgré un léger mieux hier pour les cours européens, les marchés céréaliers conservent au global un biais baissier subissant la pression des récoltes mondiales et le manque de compétitivité de l’origine européenne sur la scène export.

Blé

Les échanges demeurent toujours relativement limités sur le marché du blé avec des opérateurs qui privilégient toujours une position d’attentisme au regard de la bonne arrivée de la récolte. Pour le moment, au niveau fondamental, l’amélioration des conditions climatiques sur l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord et une partie de la Mer Noire permet de rassurer les producteurs vis-à-vis de leur récolte. Le marché réagit par conséquent à la baisse et revient chercher des zones supports dans un contexte où la concurrence internationale va s’intensifier de plus en plus à l’export.

Malgré des récoltes qui se font attendre, les niveaux de production s’annoncent bons aux États-Unis, ainsi que dans les principaux pays exportateurs de grains. L’absence en effet d’inquiétude majeure quant à la météo des prochains jours chez les grand exportateurs de céréales continuait à rassurer les opérateurs de marché. Attention toutefois aux problèmes qualitatifs qui peuvent survenir avec les récentes pluies sur l’hexagone. Les fortes chaleurs sur le sud des plaines de la mer noire commencent à inquiéter également sans toutefois remettre en cause une tendance sur le marché des grains qui reste la baisse.

Les cours du blé se plaçaient hier sur le niveau des 189.75 €/T, soit une hausse de +2.25 €/T par rapport à la veille. A Chicago, le blé s’affichait également en hausse de + 9 cents par rapport à la veille sur le niveau des 6.6425 $/boisseau sur l’échéance septembre 2013.

Colza

Les cours des oléagineux restent sous la coupe des incertitudes macro-économiques et des volumes qui s’annoncent comme records en nouvelle campagne dans l’hémisphère sud. Des rumeurs sur le fait que la Chine pourrait vendre jusqu’à 3 millions de tonnes de ses stocks nationaux à ses triturateurs locaux afin de réduire le prix domestique font toujours échos dans le marché. Ceci venait renforcer le pessimisme sur les prix des oléagineux. En Europe, le coup d’arrêt de l’incorporation de l’éthanol dans les carburants était toujours un facteur baissier pour les cours.

Le colza, sur le marché à terme s’affichait sur le niveau des 358.25 €/t sur l’échéance Novembre 2013, soit un niveau en hausse de + 1 €/T par rapport à la clôture de la veille. Ce rebond est plus d’ordre technique après la purge des cours ces derniers jours.

Outre atlantique, les graines du soja US sur l’échéance septembre 2013 clôturaient la journée d’hier en très légère hausse de + 0.75 cents soit 12,4975 $/boisseau.

Maïs

Le rapport hebdomadaire américain sur l’éthanol montre une baisse de production de – 21 000 barils/jour à 832 000 barils/jour. Malgré cette baisse, le niveau de production d’éthanol reste haut. On notera que les stocks baissent de 804 000 barils à 16,45 million de barils. La chute brutale du prix du maïs des derniers jours donnait en effet des arguments pour l’amélioration de trituration.

Les prix du maïs européen se plaçaient sur l’échéance Août 2013 à 169.50 €/t, soit une légère augmentation de + 0.50 €/T par rapport à la veille. Les cours US s’orientaient pour leur part en hausse de + 1.50 cents sur l’échéance septembre 2013 à 4.79 $/boisseau.

www.inter-agri.com
contact@inter-agri.com
Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s