VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

Analyse quotidienne du 18.07.13

inter-agri.com

Les cours tournaient autour de l’équilibre hier sur les places agricoles mondiales, dans l’attente de plus amples informations sur les rendements et des deux plus importantes semaines concernant la pollinisation du maïs aux USA. Les marchés céréaliers conservent au global un biais baissier subissant la pression des récoltes mondiales et le manque de compétitivité de l’origine européenne sur la scène export.

Le président de la Banque centrale américaine, Ben Bernanke, justifiait encore hier une politique monétaire très accommodante pour soutenir l’économie et l’emploi des USA. Même si selon son discours, rien n’était « prédéterminé », l’euro s’affichait en légère baisse face au dollar en cours d’échange.

De nouveaux éléments de tension apparaissent cependant de plus en plus avec des estimations de besoins qui ressortent en hausse de la part de la Chine ce qui devrait permettre au marché de se reprendre.

Blé

Les échanges demeurent toujours relativement limités sur le marché du blé avec des opérateurs qui privilégient toujours une position d’attentisme au regard de la bonne arrivée de la récolte. Pour le moment, au niveau fondamental, l’amélioration des conditions climatiques sur l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord et une partie de la Mer Noire permet de rassurer les producteurs vis-à-vis de leur récolte. Le marché réagit par conséquent à la baisse et revient chercher des zones supports.

On notera que le Ministère de l’agriculture en Russie prévoit une récolte de blé en 2013 à 20,7 millions de tonnes contre 13 millions de tonnes l’an passé à la même époque. Les rendements de blé s’afficheraient cette année à 3,23 tonnes par hectare contre 2,55 tonnes l’an passé.

Néanmoins, le doute envahit peu à peu les marchés. En effet, selon l’agence Reuters, les récoltes de blé en Chine s’afficheraient sur un niveau très décevant cette campagne en lien avec le froid et les précipitations lors du printemps. La production de blé en Chine pourrait ainsi fondre de 20 millions de tonnes au lieu des 10 millions prévus auparavant. Pour se donner des repères, la France produit environ 36 millions de tonnes de blé par an.

De son côté, le département américain de l’Agriculture (USDA) estime que la Chine importera 8,5 millions de tonnes de blé dans les 12 mois qui viennent. Ce chiffre devrait selon les dernières nouvelles être sans doute revu nettement à la hausse si ces suppositions se confirment. On rappellera que déjà à la mi-juin, la Chine avait acheté environ 200.000 tonnes de blé français pour livraison en août, septembre et octobre. Cette affaire était à l’époque inhabituelle. Et c’est dans ce contexte que des rumeurs d’un possible achat par la Chine de 500 000 t de blé Australien alimentaient les discusion hier. A suivre de près donc…

Les cours du blé progressaient légèrement hier sur le marché à terme. Ainsi ils se plaçaient hier sur le niveau des 194.50 €/T, soit une hausse de + 0.50 €/T par rapport à la veille. A Chicago, le blé s’affichait également en baisse de – 4.50 cents par rapport à la veille sur le niveau des 6.65 $/boisseau sur l’échéance septembre 2013.

Colza

Les cours des oléagineux restent sous la coupe des incertitudes macro-économiques et des volumes qui s’annoncent comme records en nouvelle campagne dans l’hémisphère sud. La Chine se portait acquéreur pour 165 000 tonnes de soja US pour la campagne 2013-14, confortant les analystes concernant les futurs records d’importations de soja de la part de l’empire du milieu.

Le colza, sur le marché à terme s’affichait sur le niveau des 386.75 €/t sur l’échéance Août 2013, soit un niveau inchangé par rapport à la clôture de la veille. Outre atlantique, les graines du soja US sur l’échéance Août 2013 clôturaient la journée d’hier en hausse de + 2.25 cents soit 14,7750 $/boisseau.

Maïs

Le rapport hebdomadaire américain sur l’éthanol montre une baisse de production de – 5 000 barils/jour à 876 000 barils/jour. Dans le même temps, les stocks d’éthanol augmentaient de + 859 000 barils à 16,57 millions de barils, ce qui reste négatif pour les prix.

Les prix du maïs européen se plaçaient sur l’échéance Août 2013 à 222 €/t, soit une progression de + 0.50 €/T par rapport à la veille. Les cours US s’orientaient pour leur part en baisse de – 6.75 cents sur l’échéance septembre 2013 à 5,3850 $/boisseau

www.inter-agri.com
contact@inter-agri.com
Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s