VENDRESONBLE

L'analyse technique des marchés à terme des matières premières agricoles

Analyse quotidienne du 04.06.2013

inter-agri.com

En fin de soirée hier, l’USDA publiait son rapport sur le niveau des emblavements réalisés aux USA en ligne avec les attentes des opérateurs rassurant ainsi les analyses. Mais depuis les conditions d’ensemencement se sont dégradées et maintiennent les doutes et les spéculations. L’euro se stabilisait face au dollar hier, dans un marché optant pour la prudence avant la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi et le rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux États-Unis vendredi.

Blé

Les conditions météorologiques continuent de dicter leur loi sur le marché des matières premières. En effet, les récentes inquiétudes dans le sud de la Russie et en Australie concernant un temps sec sont de nature à retenir l’attention des opérateurs, surtout à l’approche des récoltes et même si des averses de pluies sont prévues prochainement.

Quant aux conditions de cultures aux USA, 32 % des blés sont jugés ‘bons à excellents‘, c’est-à-dire 1% de plus par rapport à la semaine précédente. Cela reste encore bien loin des 52 % de l’an passé. Au niveau de l’avancement des semis, 73 % des blés de printemps ont été semés contre 60 % la semaine dernière. Le retard se réduit par rapport à une moyenne quinquennale historique se plaçant à 80 %.

Les cours évoluaient en hausse hier, mais toujours autour des niveaux les plus bas en nouvelle récolte depuis près d’un an. Une sortie de la zone 200-208 €/tonne sur l’échéance Novembre 2013 permettrait certainement aux cours du blé de reprendre une tendance un peu plus claire. Cette zone invite également les opérateurs à la prudence concernant leur gestion du risque. Avec des prix proches des plus bas depuis un an, le demande est au rendez-vous à l’image de l’Arabie Saoudite qui achetait 410.000 tonnes de blé dur et 115.000 tonnes de blé tendre au cours du week-end. L’Iran aurait acheté également 200.000 tonnes de blé provenant de l’Allemagne ou de la région de la mer Baltique. On notera que la Jordanie, le Blangladesh et le Maroc sont en liste pour des appels d’offres de blé sur la scène internationale.

A suivre, l’incertitude qui entoure la présence de blé transgénique dans un champ en Oregon, avec des analyses en cours en Europe. Les résultats de ces tests ne devraient pas être connus avant 10 à 15 jours.

L’Europe a besoin d’un temps plus chaud et plus ensoleillé pour rassurer les opérateurs sur le développement des cultures et son état sanitaire.

Sur le marché à terme d’Euronext, les cours du blé venaient se placer sur le niveau des 207.75 €/T sur l’échéance Novembre 2013, marquant ainsi une hausse de + 1,75 €/T par rapport à la clôture de vendredi dernier. Sur le marché de Chicago, le blé s’affichait hier soir en légère hausse de + 3.25 cents pour venir se placer sur le niveau des 7,0875 $/boisseau sur l’échéance Juillet 2013.

Soja

Les cours des oléagineux et notamment ceux du colza devraient conserver une certaine fermeté en lien avec des disponibilités réduites.

Le marché des oléagineux s’affiche en hausse malgré la pression des récoltes de soja dans l’hémisphère sud de plus en plus pesante sur le marché. Dans son rapport hebdomadaire d’hier, l’USDA table sur un l’avancement des semis de maïs US qui s’afficherait à 57 %, soit une augmentation de 13 % par rapport à la semaine dernière. A titre de comparaison, la moyenne quinquennale se trouve à 74 % et l’an passé à la même époque c’est 93 % de la sole en soja qui avait été semée. Le retard des ensemencements reste donc présent, maintenant le marché quelque peu en haleine.

L’échéance Août 2013 clôturait hier sur le niveau des 439,50 €/t soit une hausse de + 2,75 €/T par rapport à la de vendredi soir. Les cours des graines de soja US augmentaient fortement hier de + 22.50 cents à la clôture sur le niveau des 15,3250 $/boisseau sur l’échéance Juillet 2013.

Maïs

Aux Etats-Unis, les conditions climatiques favorables auront certainement permis une nette avancée des semis.

Dans son rapport hebdomadaire d’hier, l’USDA table sur un avancement à 91 % en date du 2 Juin, soit une augmentation de 5 % par rapport à la semaine dernière. Ce nouveau chiffre ressort en ligne avec les attentes des opérateurs. Les semis de maïs rattrapent donc grandement leur retard avec une moyenne quinquennale qui se situe à 95 %.

Certes, les semis ont largement rattrapé leur retard, mais les opérateurs savent pertinemment que le rendement s’érode après le 15 Mai. La levée des cultures a été conséquente en une semaine avec un niveau qui s’affiche désormais à 74 % contre seulement 54 % la semaine dernière. A titre d’information on notera que la moyenne quinquennale se situe à 82 %.

Sur Euronext, l’échéance Juin 2013 clôturait hier en baisse de – 3,25 €/T à 223.50 €/T. La volatilité est de mise sur cette échéance qui prend fin demain 5 Juin. Sur l’échéance août 2013, le maïs perd – 1.25 €/T à 223.50 €/T. Le maïs échéance Juillet 2013 clôturait hier soir en baisse de -6.25 cents à 6.5575 $/boisseau.

www.inter-agri.com
contact@inter-agri.com
Publicités

Poster un COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s